Lorsqu’elle a commencé à prendre vie, je la voyais toujours accompagnée d’une boite.

Un carton dans lequel elle pouvait voyager, se cacher, en sortir, à qui parler, sur qui s’énerver, aimer.

La  « boîte » est devenue au fil du temps une métaphore, mais aussi une personne, un sentiment, elle représente également tout ce qui ne s’explique pas.

Elle laisse de la liberté à son imaginaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *