Sur la plage de ma galaxie je regarde mes doigts dans les plis de ma cicatrice y trouve des bouts de toi. 

Je m’éloigne à petit pas , je fais le compte , poitrail battant je rompt la glace, mon cœur reprends sa juste chasse.

J’aime irradier tes mains de nuée, jouer avec ton feux pour mieux m’y brûler puis danser sur l’incendie libéré. J’aime oser le tout et pour de vrai , décider de ne plus rein maîtriser, laisser ta faim de nous, toute me consumer.

Extraits de textes de Cécilia Mayaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *